Le Castellet: des débuts difficiles mais quel plaisir !

Partager

Quelle joie de décou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­vrir le fabu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­leux circuit Paul Ricard HTTT de « l’in­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­té­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rieur » pour ma toute première course en sport auto­­­­­­­­­­­mo­­­­­­­­­­­bile: il y a 10 ans j’y faisais mes débuts de photo­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­graphe accré­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­dité pour les premiers essais des GP2 et cette fois-ci j’al­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lais prendre la piste!

Legends Cars - Le Castellet 2015

Premières sensa­­­­­­­tions

La joie a vite fait place à la frus­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tra­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion: je sous-pilote, je suis trop en retrait de mes propres perfor­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­mances (et de celles des autres du même coup!). Lors de la première jour­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­née je vais gagner plus d’une seconde au tour, et plus de 6 le lende­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­main, après avoir digéré les sensa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions.

J’au­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rai cruel­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­le­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment manqué de roulage pour prépa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rer ce rendez-vous, mais le plai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sir était bien là.

La séance d’es­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sai libre est une mise en jambe, une re-décou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­verte de la voiture et un appren­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tis­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sage du circuit. 20 minutes ne seront hélas pas assez car il faut très rapi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­de­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment attaquer les quali­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­fi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ca­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tions: et là, c’est le drame comme on dit sur M6, je réalise le 34eme temps.

Première course

Cette course, et surtout le premier départ lancé, se passe­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ront très bien, je ferai la course assez seul pour termi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ner 31eme.

Course d’en­­­­­­­du­­­­­­­rance

La deuxième course (endu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rance de 40 min avec chan­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ge­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de pilote à la moitié) se passera beau­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­coup mieux. Je prend un bon départ car j’ai mieux géré le lance­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de la course. Je passe un concur­­­­­­­­­­rent au bout de la ligne droite des stands puis un autre en perdi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion quelques virages plus loin. Le pilote en perdi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion remon­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tera comme une fusée quelques tours plus tard. Pendant ce temps là, je me bat avec deux pilotes, l’un fera un tête à queue, et, avec l’autre pilote, nous nous dépas­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sons une à deux fois par tour pendant envi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ron 4 tours. Hélas il est déjà temps de rentrer aux stands et de lais­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ser le volant à mon équi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­pier. Plus lent que moi, il se fera reprendre les 2 places que j’ai gagné. Nous termi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rons clas­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sés 29eme.Ce n’est pas grave.

Bilan

J’ai pris du plai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sir, un immense plai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sir. J’ai mieux compris le fonc­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tion­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment de la voiture. Avec plus de roulage pour prépa­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rer la saison, j’au­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­rai clai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­re­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment gagné de précieuses secondes. Il est aussi à noter que nous sommes clas­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­sés, que nous termi­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nons nos courses, contrai­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­re­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ment aux nombreux pilotes qui aban­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­don­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ne­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ront sur casse moteur ou en raison de divers accro­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­chages.

Main­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­te­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­nant, je me concentre sur la manche du Vigeant qui se dérou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­lera les 3, 4 et 5 juillet sur le circuit du Val de Vienne. Cette fois-ci j’ai décidé de ne pas parta­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­ger le volant, ce qui me permet­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­tra de doubler mon temps de roulage.

—>Merci au Team Margue­­­­­­­rite, a tous les méca­­­­­­­ni­­­­­­­ciens – surtout au mien – pour l’am­­­­­­­biance et les conseils tout au long de ce fabu­­­­­­­leux, mais stres­­­­­­­sant, week-end.

—>Retrou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­vez une vidéo du week-end et n’ou­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­bliez pas de regar­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­der AB MOTEUR et MOTORS TV pour suivre les résu­­­­­­­­­­­­­­­­­­­­més de la Legends Cars Cup.

—>Le résumé MOTORS TV de l’épreuve est en ligne sur le site Legends Cars Cup

Article écrit le 8 Mai 2015 par Thomas Sobrier.
Ajouter un commentaire.

A lire aussi

Article suivant :
3 Juil 2015 : Val de Vienne - Découverte du circuit

Article précédent :
1 Avril 2015 : Le casque nouveau est arrivé

Voir tous les articles de Thomas-sobrier.com

Legends Cars Cup 2015
Publicité
Vidéos associées

Poster un commentaire

Connectez-vous pour écrire un commentaire